Le grignotage

Samedi, 10h30. Le petit déjeuner est terminé depuis 2 petites heures et votre enfant vous réclame déjà à manger. C’est l’heure du dilemme, vous ne savez pas quoi faire : si vous lui donnez à manger, vous avez l’impression de céder à tous ses caprices, si vous ne lui donnez rien, vous avez peur qu’il s’affame. Dans les deux cas, vous vous sentez coupable !

Le grignotage est le fait de manger entre les repas, sans forcément avoir faim. On donne des gâteaux, des bonbons, en se disant que ce ne sont pas 3 bouchées qui posent problème. Et quand donne des fruits, là on a même l’impression de mériter un Oscar. Erreur ! Et explications.


Donner à manger à son enfant à toute heure l'habitue, parfois très jeune, à de mauvaises habitudes alimentaires : le grignotage peut même avoir des conséquences néfastes sur la santé, comme le  surpoids, mais aussi sur son comportement : l'enfant perd le repère des repas, et pense avoir le pouvoir puisque dès qu'il pleure, il obtient un biberon ou une sucrerie.

Si un enfant réclame à manger entre les 4 repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner), c’est probablement à cause d’un repas déséquilibré et pas suffisamment rassasiant. La première solution est peut être d’augmenter légèrement les quantités, notamment de féculents, pour une meilleure satiété. Si cela n’a pas d’effet , parlez-en à votre pédiatre.

Attention toutefois à ne pas répondre à toutes les demandes (pleurs, cris, caprices) de l’enfant par de la nourriture. L’enfant se manifeste pour bien d’autres raisons que la faim !

Le goûter est un allié face au grignotage. C’est un repas à part entière, il doit donc être équilibré et diversifié. Les sucreries et encas à haute densité énergétique doivent être consommés occasionnellement. Au quotidien, on composera le goûter d'un produit laitier, d'un produit céréalier (pain, biscuits pas trop sucrés, céréales infantiles..), d’un fruit frais et d’eau. Ce goûter doit être pris minimum 2 heures avant le dîner, autrement l'enfant n'aura plus assez faim et ne mangera pas correctement au moment du dîner.

👉 Peu importe ce que l’enfant  grignote, sucrerie ou fruit, l’organisme doit se reposer entre les repas.


👉 Si votre enfant réclame à manger entre les repas, vous pouvez augmenter la dose de féculents présente dans ses plats pour éviter qu’il ait faim.


👉 Le goûter est un véritable repas, il ne faut pas le négliger.