Le chocolat : bon ou mauvais pour mon enfant ? 🍫 👶

Fortement apprécié des petits comme des grands, le chocolat est devenu un aliment très consommé. En Allemagne, la consommation par an atteint des sommets avec plus de 11 kilos par habitant, en France on passe pour des petits joueurs en consommant en moyenne 7 kilos par personne. Les parents sont souvent tentés de donner à leur enfant du chocolat assez tôt. Mais à partir de quel âge est-il possible de donner du chocolat à son enfant et est-ce vraiment bon pour sa santé ?

Le chocolat est constitué de cacao en poudre et de beurre de cacao, tous deux extraits de la fève de cacao. Et à cela peuvent être ajoutés du sucre, du lait, des fruits à coque et autres ingrédients variés.

D’un point de vue nutritionnel, cet aliment contient des minéraux comme le magnésium, le fer ou le potassium, des vitamines (B2, PP, B9) un peu de protéines, des lipides et des glucides.

Dès 6 mois, on peut ajouter des céréales au cacao dans le biberon de lait 2ème âge, ce qui permet d'introduire ce nouveau goût dans l'alimentation du nourrisson. La poudre de cacao ne contenant pas de lipides, tant qu'elle est consommée en quantités raisonnables (pas plus d'un biberon par jour), elle ne pose pas de problèmes concernant sa digestibilité pour l'enfant dont le système digestif n'est pas encore mature.

Si l'enfant commence à refuser son lait nature, du cacao en poudre peut être ajouté à son lait (avec ou sans sucre selon la réaction de l'enfant), à ne pas confondre avec le chocolat en poudre pour enfants, souvent trop sucré et additionné de divers produits comme des lécithines de soja ou des arômes.

Le chocolat en tablette peut être « testé » autour de 9 mois à raison d'un petit carré de temps en temps mais faites attention aux chocolats contenant des fruits à coques (noisettes, amandes, etc.) en cas d’allergie. Il est préférable d'y aller progressivement et de commencer par du cacao en poudre, moins allergisant et attendre l'âge de 2 ans pour le chocolat en tablette.

À partir de 2 ans, le système digestif de l'enfant est presque mature donc il peut commencer à manger du chocolat en tablette, toujours dans les limites du raisonnable, c'est-à-dire pas plus de 20g par jour, ce qui équivaut à 4 carrés « classiques ». Cet aliment va lui apporter des nutriments, des lipides, des glucides et des minéraux. Le chocolat, bien qu'il ne soit pas indispensable, constitue donc un apport intéressant en nutriments et en énergie.

A partir de 3 ans, l'enfant peut manger des gâteaux, biscuits, mendiants au chocolat sans causer de problèmes digestifs s'ils sont consommés en quantités raisonnables encore une fois, c'est-à-dire en petites quantités pas plus de 4 fois par semaine.

 

 

Pour le goûter, vous pouvez l’accompagner d'un morceau de pain, cela va apporter aux enfants des glucides complexes et des lipides, ce qui va leur fournir de l'énergie à long terme et des glucides simples pour leur fournir l'énergie immédiatement disponible. Ce goûter permet d'éviter les viennoiseries et gâteaux industriels, souvent trop riches en lipides et sucres ajoutés, ainsi qu'en produits tels que des conservateurs, agents de saveurs et autres surprises...

D'une manière générale, il vaut mieux privilégier le chocolat noir ou le chocolat au lait au chocolat blanc qui n'est en réalité que du beurre de cacao avec du sucre et des arômes, ses intérêts nutritionnels sont donc très réduits, voire inexistants. De plus, il vaut mieux choisir des chocolats de qualité en vérifiant la liste d'ingrédients sur les emballages, moins il y en a et mieux c'est !

👉 Il ne faut pas diaboliser le chocolat, l’aliment n’est pas indispensable pour la croissance et le développement de bébé mais tant qu’il est consommé en quantité raisonnable, tout va bien !

👉 Ne pas donner du chocolat tous les jours à bébé, pas plus de 20g à chaque fois et privilégiez le chocolat noir.