Bientôt de retour !

Comment bien préparer le repas de votre enfant ?



Le moment du repas de bébé peut être un moment de pression, surtout après une journée déjà bien chargée. Le contenu de l’assiette est très important, mais le comportement des parents aussi. Voici quelques règles et astuces pour que le repas de Bébé soit un moment agréable, calme et plein d’échanges ! 😊


Le repas est une activité à part entière et, comme toute activité, il doit avoir un début, un déroulé et une fin bien identifiés. Pour aider votre enfant à « visualiser » le temps de repas, vous pouvez instaurer des repères :

👉 sonores : passer la même musique avant/après chaque repas ou chanter une chanson, par exemple. En l’occurrence, contrairement à ce que fait Anne-Laure, préférez une chanson calme à du Metallica...
👉 visuels : changez l’intensité de la lumière (tel un dîner aux chandelles, par opposition à l’éclairage fort et blafard d’un open space) ou montrez un objet, une image en lien avec le repas : un dessin que vous auriez fait avec votre enfant, oui présentez-lui son bavoir avant de l’installer à table
👉 environnementaux : amenez votre enfant dans la cuisine avant le repas pour lui montrer ce qu’il y a au menu, ou installez-le toujours au même endroit pour le temps calme d’après repas.

      Quelque soit le rite que vous construisez en famille, il est indispensable d’annoncer le temps de repas par quelques mots simples « c’est le moment du repas » « tu vas manger » et « le repas est terminé » ou « tu as fini de manger » par exemple.


      Vous pouvez aussi associer votre enfant au temps de préparation de son repas en l’installant à proximité (sur sa chaise-haute ou son transat) pendant la préparation de son assiette ou de son biberon. Cela lui permet d’identifier l’activité qui s’annonce et participe donc à créer un rituel autour du repas.


      Bref, un rituel, comme celui du couché ! Tous les soirs, c’est pyjama, pipi, les dents, une histoire, un bisou et dodo (dans le même lit, avec les mêmes accessoires, au même endroit). Eh bien c’est pareil pour le repas !


      Pour un repas serein, il faut créer un environnement serein. Il faut donc réduire les distractions extérieures, qu’elles soient visuelles ou sonores. La check-list est la suivante :

      👉 Eteignez les écrans : télévision, ordinateur et téléphones sont mis de côté pendant le repas. Parce que c’est un moment de partage, de complicité, d’échanges, pendant lequel vous vous intéressez plus à votre enfant qu’à votre fil d’actualité sur Facebook. Et parce que vous préférez sans doute qu’ils en fassent de même dans quelques années !
      👉 Evitez la radio ou la musique forte, ou alors une musique douce et à bas volume, qui fait partie du rituel
      👉 Eloignez l’agitation de la maison : demandez aux autres membres du foyer de ne pas s’agiter à côté du bébé qui prend son repas. Soit ils vont dans une autre pièce, soit vous vous expatriez dans la cuisine
      👉 Tournez votre enfant face à vous et dos aux distractions. La porte d’entrée, la fenêtre pourraient lui offrir un spectacle qui n’est pas nécessaire pendant le repas.

        En fin de compte, moins votre enfant sera distrait, plus il sera intéressé par son repas et la découverte de nouvelles saveurs.


        Il est important d’annoncer les plats à votre enfant pour qu’il commence à associer un mot à un goût, à une image et qu’il ne soit pas surpris à la première bouchée. Les aliments doivent toujours être présentés de façon neutre ou positive (encore plus si c’est une nouvelle saveur) pour ne pas influencer l’appréciation de votre enfant. Si vous avancez une cuillerée d’un certain aliment en ayant un doute sur le fait que votre enfant va le manger, voire en faisant une petite grimace, votre enfant va sans doute accueillir l’initiative avec méfiance. Assez logique, finalement...

        Votre enfant est déjà une personne à part entière, qui se forge ses goûts. Mais justement, laissez-le se les forger seuls, sans hériter de vos dégoûts !


        Votre bébé ressent les émotions que l’on projette. On peut retrouver un effet miroir entre parent et enfant : « si le parent est énervé en donnant la soupe, l’enfant est énervé et refuse la soupe », « si le parent est calme et joyeux, le bébé est calme et joyeux ». Donc essayons d’être calme et détendu pour profiter  pleinement de ce moment d’échange en famille !  On vous prépare d’ailleurs un épisode sur le sujet !


        L’appétit de votre enfant vous tracasse ? Pas de panique si votre enfant mange peu à un repas, l’équilibre alimentaire ne se construit pas sur une journée entière mais à la semaine. Pour se rassurer, on peut tracer la courbe de poids : si elle suit son cours, tout va bien, votre bébé mange suffisamment.

        De manière générale, votre enfant écoute et respecte ses sensations de faim et de satiété. S’il dit stop c’est qu’il n’a plus faim, donc écoutez-le !